Derrière le masque, se cache un producteur très proche de la scène rap européenne, signé chez Ed Banger. Vladimir Cauchemar a défié le dieu de la musique Apollon et s’est retrouvé damné. 2.500 ans plus tard, il fait son retour pour prendre sa revanche et envoûter le public.

Acheter un billet

Dans la mythologie grecque, Vladimir a défié Apollon à un concours musical. Le vainqueur pourrait faire ce qu’il veut au perdant. Apollon et sa lyre gagnèrent ce duel face à Vladimir et ses flûtes. Apollon célébra alors sa victoire en pendant son adversaire à un arbre avant de l’écorcher vif. La légende raconte que le sang de Vladimir et les larmes de ses Muses formèrent le fleuve χορεύω en Grèce Antique.

Après un retour plus que remarqué avec ses titres « Aulos » et « Aulos Reloaded » Feat. 6ix9ine, Vladimir Cauchemar passe de la tombe à la rave en ouvrant (G)RAVE, le deuxième chapitre de la trilogie pour flûte qu’il composa en 548 pour les funérailles de Théodebert.

On lui doit récemment la co production des tubes « 1000° » et « Trop Beau » de Lomepal, 7 titres sur le dernier album de Roméo Elvis « Chocolat », et bien d’autres tel que Orelsan, Joke…